Ca se mange ?

Faire profiter les autres, échanger des recettes et des idées. La gourmandises est une si jolie qualité !

18 janvier 2013

Couscous De Légumes d'Hiver à l'Agneau Et Boulettes

IMG_0426 

Le couscous... ah le couscous autant de recettes succulantes que de personne qui le cuisine. Car comme tous les plats ancestraux, tout le monde y met son grain de sel. On a la recette de la grand-mère qui était un cordon bleu... La recette de la voisine de la tante de la mère de la meilleure amie et on-en-a-jamais-mangé-de-meilleur... Bref, le couscous, comme tous les plats conviviaux, c'est la bonne recette quand c'est bon et que tous les convives se régalent.

Bien sûr, je le préfère au printemps voire aux portes de l'été, quand les légumes sont là à profusion : les artichauds, les premières courgettes, les petites carottes toutes tendres, ces légumes gorgés de parfum qui donne tout l'arôme au bouillon d'épices.

En hiver, le panier de légumes à lui aussi ses richesses aromatiques, le choux, la courge, les carottes, les navets, les pois chiches sont là eux aussi pour nous régaler.

Pour 6 gourmands qui ne tremblent pas devant une assiette pleine :

6 Tranches de gigot ou rognonades (autant de tranche que de convives)

200 g de ragout d'agneau (pour le goût)

Ras el hanout

Piment DOUX d'Espagne (rouge)

1 petite branche de céleri

250 g de pois chiches secs trempés depuis la veille

6 carottes épluchées et tronçonnées en gros morceaux

6 navets épluchés et coupés en 4

1 belle tranche de courge rouge

1/2 choux frisé

500 g de couscous 1/2 complet

De l'eau

Pour les boulettes :

600 g de boeuf haché

1 oignon

Persil et/ou coriandre

2 oeufs entiers

2 c à s de semoule moyenne ou fine

Allez on y va .... c'est parti.

La veille on a pris soin de faire tremper les pois chiches, sinon il y a la solution de la conserve de pois chiches qui est pas mal aussi

Donc les pois chiches sont égouttés de leur eau de trempage. Les mettres dans un faitout, couvrir d'eau et porter au 1er bouillon, une mousse blanche va se faire à la surface. Eteindre le feu, passer les pois chiches, les rincer, ils sont donc blanchit, ils vous permettront ainsi de passer inaperçu, sans désagrément sonore :-)

IMG_0405

Dans une poêle mettre 1 c à s d'huile à chauffer, y disposer les morceaux de viande d'agneau. Les saisir sur toutes les faces, puis arroser copieusement de 2 c à s de Ras el Hanout et de Poivre rouge doux. Laisser les épices chauffer en remuant la viande.

IMG_0407

Dans la marmite basse du couscoussier, si vous en avez un, sinon dans une ....... marmite que vous aimez bien :-P disposer les morceaux de ragout d'agneau. Puis les pois chiches blanchit, réserver les tranches de gigot ou les rognonades dans un plat à part. Faire chauffer de nouveau la poêle, l'arroser d'1/2 litre d'eau afin de la déglacer de tous ses sucs. Verser cette eau sur les pois chiches et le ragout d'agneau. Compléter avec de l'eau afin de couvrir copieusement les ingrédients. Laisser cuire jusqu'à mi-cuisson des pois chiches

IMG_0409

Pendant ce temps on prépare les légumes et les boulettes. Mettre les légumes dans le bouillon, ajouter de l'eau, du sel, des épices. Attention si vous gouter le bouillon a ce stade il va sans doute vous laisser plein de perplexité :-) il aura le gout du pois chiche et du gras d'agneau, goût qui n'est pas des plus fin. Pour se faire une idée de l'arôme final il faut attendre l'infusion des légumes lors de leur cuisson.  

IMG_0416

Pour les boulettes :

Dans un robot équipé de sa lame : mettre l'oignon coupé grossiérement, le persil et / ou coriandre, 1 oeuf entier, sel, semoule. Mixer intimement le tout. Puis réaliser les boulettes de la taille que vous le souhaiter, pour ma part elles font la taille d'une clémentine corse (hihi les vraiment bonnes). Les rouler dans l'oeuf battu, puis dans la farine et de nouveau dans l'oeuf battu. 

IMG_0417

IMG_0419

Faire chauffer 1 c à s d'huile dans une sauteuse, disposer les boulettes une à une, les saisir afin qu'elles puissent faire leur fine croûte ainsi elles resteront parfaitement souple  a l'intérieur. Prolonger la cuisson a feu très doux.

IMG_0421

Pendant que tout ce petit monde mijote, on s'occupe de la semoule de couscous... 

Si vous avez un couscousier :  Dans un grand plat creux verser autant de volume d'eau froide que de grains de couscous. Huiler la cuve haute à évaporer du couscousier, quand les grains de couscous ont absorbé toute l'eau, verser le couscous dans la cuve, la poser sur la partie basse ou se trouve tous les autres ingrédients. Laisser chauffer jusqu'à se que la vapeur traverse la semoule. 

Sinon verser de l'eau bouillante, couvrir d'un grand couvercle, laisser gonfler et égrainer de la même façon que ci-dessous

A ce moment là vous pouvez appeller la petite famille pour qu'elle se lave les mains, dresse la table. Car il vous reste juste à disposer les différents ingrédients dans les plats de service. Puis a égrainer, dans le grand plat creux, la semoule de couscous avec une fourchette un peu d'huile et du sel, il ne doit plus y avoir de "bloc".

Pour l'harissa.... ?? C'est comme vous le voulez, c'est comme vous aimez.

Bon appétit, bon partage convivial.

IMG_0423

Posté par jardinenfant à 15:55 - Cuisine du monde - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    C'est un vrai délice de saison ce plat!!

    Posté par gourmandelise, 19 janvier 2013 à 10:09

Poster un commentaire